Vendredi 28/11 Revue

Revue instantanée

(Crée pendant le festival)

20:30

sous direction artistique de Charlie Degotte (http://www.aucunmerite.be/)

Revue (spectacle et musique) présentée dans la grande salle du Pathé Palace devant 300 personnes les vendredi 28 et samedi 29 novembre. Cette revue-cabaret mélangera différentes disciplines et « jouera » avec les différents visages de SMart, elle sera représentative de la diversité et du foisonnement des artistes membres SMart.

Voici le concept de la revue expliqué par son metteur en scène : « C’est tout simple, je pars du principe que le travail de recherche de l’artiste en général n’est jamais rémunéré. Alors, pour fêter ses 10 ans, je propose à SMart de salarier 50 artistes pendant 5 jours pour écrire, construire et répéter au Palace la Revue SMart du « Salon de l’artiste 2008 » . On montre à tout le monde le cinquième jour et puis on danse ».

>>Concerts

22:30 – 23:30

Bastard Nation
soul
http://www.myspace.com/bastardnationmusic

Groupe flamand entre Antwerpen et Bruxelles. Essentiellement soul avec mélange de soul, jazz, flamenco, world, pop rock. Influencé par David Bowie et Vaya con Dios.

>>Arts de la scène

20:30-21:30

et

22:30-23:30

How do you like my landscape
Manah Depauw & Bernard Van Eeghem – Margarita Production
http://www.margaritaproduction.be/_nl
/manah_depauw/how_do_you_like_my_landscape/intro.html

Cette performance théâtrale autour de la création cherche à redéfinir la place du corps humain en ce bas monde. Comment ? En le décontextualisant par le moyen de petites manipulations très simples qui placent le corps humain là où on ne l’attend pas. Le spectacle se déroule en 4 épisodes d’une durée de 5 à 15 minutes chacun.

>>Film

00:30 – 02:00

Rüts dvd
Meakusma
http://www.meakusma.org

En première mondiale des clips audiovisuels et court-métrages internationales selectionnés par l’asbl Meakusma en collaboration avec la maison de disque ampoule de Glasgow. Le DVD contient des travaux exclusifs d’artistes comme Move D & Benjamin Brunn, Chris Parks, Kate Simko, Matt Smithson, Visual Kitchen, Scott Pagano, Nick Bax (Ex-Designer’s Republic), Ego, Herrmutt Lobby, Subjex,….La présentation de ce DVD  se clôturera avec un discours de Ego (Ambivalence, Lmalc, BE)

>>Dj’s

18:00 – 20:30

The Lounge bastard


The lounge Bastard a commencé il y a une dizaine d’années en tant que dj Gilles au collectif  ‘The born to jazz movement ‘.  Rapidement on lui donnera le surnom The lounge bastard grâce son mix kitshy, easy tunes …hip shaking rythms. On peut écouter son set plein de clin d’œil vers le passé dans différents cafés de Bruxelles, entre autres au Café Central. Commandez déjà un cocktail!

20:30 – 22:30

Dj Rhumble
Jungle-Breakbeat-Rave
www.noctis.com/deejay/rhumble

Alors que personne dans le public n’osait parler de Jungle, et encore moins de Drum’n Bass en 1994, DJ Rhumble était déjà sous trois couches de disques anglais, les oreilles tournées vers Londres où il se rendait fréquemment en pèlerinage, et initiant les fondations de ce qui deviendrait un jour la “scène Drum belge”. Enchaînant les soirées depuis une quinzaine d’années, restant sur la rive de l’underground, participant à une foule de concepts innovants (soirée Caliente, Mash-up Business, Therapy Sessions), il est aujourd’hui au coeur des événements ‘Hydra’, très souvent accompagné de l’impeccable et étonnante MC Sativa, au Kultuur Kaffee de Bruxelles, au Silo de Leuven, au Rector de Gent, aux caves de Cornillons de Liege, à Aix-la-Chapelle, Londres ou Barcelone. Mais il n’est pas cantonné dans la Drum’n Bass, puisqu’il organise aussi les soirées Thunderdouf où ne se joue que de la Breakcore (la version folle, survoltée et hachée de la DnB). Et c’est encore dans un autre style qu’il nous promènera au SMartival, plutôt Jungle-Breakbeat…voire Jungle-Techno, plutôt fusion…un soupçon plus calme qu’à son habitude, jamais immobile, toujours à l’essentiel. Par nature il aime tous les publics, donc le voyage est toujours beau et osé.

23:30 – 01:00

Dj Spacid
www.myspace.com/djspacid


Au départ surtout organisateur d’événements, Spacid est apparu sur la scène nocturne en tant que DJ vers 1991 et a très vite rayonné dans la sphère Electro et Techno par son association au collectif “Funky Green Alien”. En 1997 il était sur les affiches des festivals les plus référentiels: Dance Valley à Amsterdam, Ten Days Off et Kozzmozz à Gand … mais c’est avec l’arrivée de la vague plus récente de l’Electro que sa notoriété a vraiment pris un envol international lorsqu’il est devenu dès 2003 l’un des résidents des nuits “Body to Body” au Culture Club, et des régulières “Retro Acid” ou “Elektron” au Vooruit. Mixant en Angleterre, Hollande, Allemagne, Pologne, ou à Malte, il est aujourd’hui l’un des symboles belges de la diversité des musiques électroniques, de l’Italo Disco à l’Acid Tech, de l’Electro à la House, de la New Wave à la Booty Bass. Respecté et écouté.

01:00 – 03:00

Dj Geoffroy
House – Minimal
www.myspace.com/geoffroymugwump


Synonyme de l’âge adulte de la House Music, Geoffroy a toujours activement accompagné l’évolution de la scène nocturne électronique depuis 1988… au point d’en être l’un des acteurs principaux en Belgique.
Deejay dès 1991, oui, mais aussi responsable de la programmation d’artistes pour plusieurs clubs, organisateur de soirées (actuellement mensuellement au Fuse), label-manager, chroniqueur lorsqu’il critique de nouveaux albums pour des mensuels, il a accumulé les compétences pour les mettre systématiquement au service de la musique, de la nuit, et de la fête. Il teste souvent ses coups-de-coeur en radio sur FM Brussel avant de les éprouver sur les foules exaltées, dans les plaines ouvertes des festivals, les salles géantes de Groove-City, du Fuse de Bruxelles ou du Culture Club de Gand, ou les dj-bars intimistes. Il organise mensuellement les nuits “Flesh” au Fuse Club, clairement House, mais aussi Electro et Minimal en passant par la Disco. Côté production, après un nouveau disque de Mugwump en février 2008 (le “Boutade E.P.”) sur le label Misericord… cet automne deux maxis sortiront: l’un sur le label anglais Disco45, et l’autre sous la bannière de Kompakt records.

>>Installations

A visiter le mercredi 26/11, jeudi 27/11, vendredi 28/11 et samedi 29/11.

20:00 – 03:00

Le collectif pluridisciplinaire OST Collective / Oiseaux sans tête  privilège la mise en place de projets artistiques dans l’espace public à travers des interventions in situ. Leurs actions incitent le public à s’exprimer à travers la production d’images et d’actions poétiques.
Pour SMartival, OST propose 3 studios photo :

Chez Jacky
Oiseaux sans tête
www.chezjacky.org
www.myspace.com/chezjacky

Vous avez toujours rêvé de changer de peau, de poser au côté d’un homard au crane rasé, la tête entourée d’un filet de ping pong vert… Passez au studio Jacky, il vous mutera l’épiderme !

______________________________________________________________

Electrochoc
Oiseaux sans tête
http://www.studio-public.org

Electrochoc est une session photo électrique mettant en jeux les réflexes et les émotions.

____________________________________________________________

Geometrics
Oiseaux sans tête

Studio photo à géométrie variable, le GEOMETRICS est un univers interactif dans lequel cubes, triangles isocèles, parallélipipèdes rectangles et autre forme à angle droit vous incorporent à leur royaume à coup de transformations linéaires. Dans cet espace vectoriel, vos prouesses seront isométriques, rotatives, homothétiques ou translationnelles. Vous démultiplierez vos nombres de sommets jusqu’à l’obtention de la forme graphique inédite.

_______________________________________________________________

Jump
Yacine Sebti – Imal
http://www.imal.org/yacine/Jump/

Jump ! » invite le visiteur à établir un dialogue avec sa propre image. Un ordinateur connecté à une caméra vidéo recueille chaque saut avant de les rassembler  dans une boucle synchronisée sans fin. Une fois qu’il accepte l’invitation et commence ses sauts face à la caméra,  il peut construire l’image qu’il voit et qu’il laissera voir aux autres visiteurs, son corps devenant le pinceau de l’écran animé et l’écran devenant le théâtre éphémère d’une image projetée de lui s’élevant dans les airs.

__________________________________________________________________

Box with holes
Heine Avdal – Deepblue
http://deepblue.be/index.php?type=productions&txt_id=5&lng=eng

Cette expérience individuelle établit un lien entre le toucher et le visuel. Comment voyons nous et subissons nous l’interaction humaine alors que  les rapports s’effectuent de plus en plus à travers la technologie ?

_____________________________________________________________

(R)apporter – portrait habit(er) – Echange et customisation de vêtements
Ccil Michel


AMENEZ nous le(s) vêtement(s) que vous ne mettez plus.
Raconter une HISTOIRE sur celui-ci.
CUSTOMISER un autre que vous prendrez en échange.
Réalisez votre PORTRAIT photo / vidéo.

>>Expo’s

A visiter du mercredi 26/11, jeudi 27/11, vendredi 28/11 et samedi 29/11.

20:00 – 03:00

Galactical Nature Project – Natural Pincel Vidéo Art
Alexis D. Gaillard
http://www.galactical-nature.com

Galactical Nature est un univers artistique de compositions photographiques contemporaines traitant de « l’existence et la co-existence des êtres humains avec les éléments naturels tropicaux (l’écorce, l’eau, la roche, la feuille et la lumière) ». En jouant sur la perception de l’inconscient visuel et telle une nouvelle forme de virus, les créations artistiques prennent place dans les univers urbains par des incursions naturelles sous formes d’œuvres, installations, projections, etc.

Photographie: Alexis D. Gaillard               Vidéo: Caspar             Music: Wakizashi

_____________________________________________________________

We are family
Lucas Racasse serial illustrateur
http://www.lucasracasse.com

« La vérité aujourd’hui est un leurre. Tout le monde le sait. La médiatisation à outrance a transformé notre vision du réel en une grande imposture, nous prenant en otages complaisants. Lucas Racasse n’y va pas par quatre chemins. Il digère notre époque sans concession et la traduit dans ce qu’elle a de plus reconnaissable: sa fictivité. Et l’anecdote de devenir religion. « 

______________________________________________________________

Merab Sourviladze

Artiste peintre d’origine géorgienne qui, à travers ses tableaux, tentera de nous emmener aux couleurs typiquement géorgiennes mélangées à notre culture Européenne.
Dans tout parcours artistique, c’est une évidence, tout artiste s’exprime différemment. Pourtant les événements qui nous entourent sont les mêmes. Il n’est pas étonnant que son art porte un lien profond avec la Géorgie, puisant toujours son inspiration dans la mythologie et le folklore. Mais une chose est sûre, très loin de ses racines, cet exode a enrichi sa sensibilité et son regard. A la fois inspiré par le vécu en occident, loin de son pays, mais étrangement encore plus attaché à sa culture.


%d blogueurs aiment cette page :